Gaebler Info und Genealogie 2017-01-28T21:59:47+00:00
Back

Gaebler Info und Genealogie

Anna Chromy ulysses-mentone Gaebler Info und Genealogie

Ulysse 2004 von Anna Chromy in Menton

Zur Bedeutung von Odysseus in Menton

Odysseus ist Richtung Westen ausgerichtet und zeigt nach Gibraltar. Die Statue steht für die Abenteuer eines Menschen, der sich eher für das Menschliche als für das Übermenschliche entschieden hat. Dieser Gedanke passt gut zu Menton, wie Jean-Claude Guibal, Bürgermeister von Menton und Abgeordneter der Nationalversammlung, unterstreicht.

Die Inschrift auf der Statue lautet: “Odysseus, Held der Odyssee und König der Itaker, symbolisiert einen Mann, der durch Mutproben zur Weisheit gelangt und seine Heimat wieder findet.”

Anna Chromy

Anna Chromy ist Tschechin. Ihre Jugend verbrachte sie in Salzburg und Wien, wo sie von der Musik und anderen Künsten beeinflusst wurde. Seit ihrem Studium an der Académie des Beaux-Art widmet sie sich der Bildhauerei, in der sie überwiegend Bronze und Marmor verarbeitet. In Prag befinden sich zwei Werke von ihr: die vier Musiker und der Marionettentänzer sowie die Pietà. Ebenfalls in Prag fand im Jahr 2000 eine große Retrospektive der Werke Chromys statt.

Neben Prag und Paris wurde die Toskana zu ihrer dritten künstlerischen Heimat. Dort, in ihrem seit 1990 bestehenden Atelier, schuf Chromy, inspiriert durch Michelangelo und die Landschaft der Toskana, auch den Odysseus von Menton. Im Jahre 2005 fand in Paris eine Retrospektive statt; am Place Vendôme wurden 25 Skulpturen der Künstlerin ausgestellt.

«Ulysse» fait escale sur l’esplanade du Bastion

L’ariste tchéque Anna chromy a dévoilé hier la statutue qui trônera désormais face à la mer, comme une invitation au voyage.

«Ulysse» est apparu hier soir, vers 17 h 30. Magnifique. Rendu encore plus éclatant par une pluie battante. Comme tout droit échappé d’une navigation hasardeuse et héroïque. Le bronze d’Anna Chromy, artiste tchèque, trônera désormais là, sur l’esplanade du Bastion, face à la mer, dos à la montagne.

La statue a été dévoilée en présence, notamment, de Jean-Claude Guibal, députémaire, de Luc Lanlo, adjoint à la Culture, et de personnalités locales et d’amis de l’artiste. «Héros de l’odyssée, Ulysse, roi d’lthaque, symbolise l’homme qui, au travers des épreuves, chemine vers la connaissance et retrouve sa patrie. » Cette phrase, gravée au fronton de la statue, résume l’œuvre d’Anna Chromy. «La sculpture est orientée vers Vouest, vers Gibraltar, a souligné Jean-Claude Guibal. Ulysse, c’est l’aventure d’un homme qui choisit l’humain plutôt que le surhumain. Cette conception va bien à notre ville. Nous aimons qu’il soit là».

Ce bronze en pied représente «Ulysse», debout sur une jambe, l’autre appuyée sur une barre à roue. La tête est serrée dans un turban resplendissant à l’aspect doré – du bronze naturel – qui brille à la moindre solicitation lumineuse. Une réussite. Luc Lanlo a pour sa part salué, s’adressant à Anna Chromy, «la grande dame de Pietrasanta en Toscane (NDLR: lire ci-dessous). Vous offrez à votre Ulysse un nouvel ancrage».

Malheureusement abrégée per les éléments naturels qu’Ulysse a pourtant vaincus en son temps, la cérémonie s’est ensuite poursuivie en mairie.

«ll est un vrai symbole pour la ville»

Anna Chromy est Tchèque. D’une jeunesse entre Salzbourg et Vienne, il lui reste l’influence de la musique et la beauté. Après l’académie des Beaux-Arts de Paris, elle s’est consacrée à la sculpture. Ses matériaux favoris sont le bronze et le marbre. Prague a accueilli en 2000 une grande rétrospective de ses œuvres puis sa Fontaine des Musiciens et enfin la statue du Commandeur devant le théâtre où le Don Giovanni de Mozart fêtait sa première en 1789.

La Côte d’Azur garde également la trace de son œuvre, entre Nice et Menton.

Elle a installé en 1990, en Toscane, son atelier à Pietrasanta sur la Riviera Versiliesa. La terre de Michel-Ange est devenue après Prague et Paris sa troisième patrie artistique.

C’est là qu’Anna Chromy a conçu son «Ulysse». «En le réalisant, je l’ai vu comme un mythe. Il est un vrai symbole pour Menton, confie l’artiste. J’ai travaillé avec le souffle de Michel-Ange et la solitude pour inspiration». Ceux qui ne connaissent pas encore cette artiste éprise de danse, de musique, de mythologie et de religion pourront la découvrir à Paris en 2005. Une grande exposition qui regroupera vingt-cinq de ses œuvres sera en effet montée place Vendôme.

D’ici là, il ne faut pas manquer d’aller admirer son « Ulysse », qui a trouvé le plus beau des ancrages sur l’esplanade du Bastion.

nice matin, 15 oktobre 2004, Grégory Leclerc

Read more